Visite du lac des 4 cantons

Publié le par Steve Roh

Afin de casser le train-train des vols d'Alpes, Thierry et moi-même avons organisé, samedi passé (12 février), un nouveau petit vol "à 2 pilotes" afin de visiter un nouvel endroit inconnu.

Comme précisé dans mon précédent article, voler à 2 pilotes est très sympa au niveau de la préparation du vol et du "stress" en vol. 

Notre destination pour ce vol a été le Lac des 4 cantons, superbe région de plusieurs lacs en Suisse centrale, entourée de belles montagnes.

Comme l'idée de ce vol est de piloter à tour de rôle, nous avons choisi le petit aéroport de Kägiswil (LSPG) comme étape intermédiaire. 

Kägiswil est un ancien aéroport militaire, privatisé, pour lequel une simple demande PPR par email a été nécessaire. (site de l'aéroport : www.motorfliegen.ch).

Concernant l'itinéraire, il fut décidé que je piloterai le premier "leg" et Thierry ferait le 2ème. J'ai profité pour enregistrer notre vol sur ma montre GPS et vous pouvez télécharger les itinéraires au format GoogleEarth ici :

Debout donc samedi matin, check météo : tout ok, NOTAM : tout ok si ce n'est une zone autour de la région de Sierre interdite de vol jusqu'à 10h du matin pour cause d'accident d'avion la veille (cf fin de cet article). Pour l'occasion nous emmenons 2 passagères qui s'occuperont des photos.

Tout ce beau monde se retrouve à l'aéroport. Après un dernier check de l'itinéraire et des nombreuses fréquences radio à contacter (la suisse centrale est très militaire, mais heureusement, le week-end, toutes les zones sont en principe désactivée donc les CTR et autres régions militaires sont en auto-info.), on sort notre fidèle HB-KEE. Pré-vol, le plein est fait et tout le monde embarque. On obtient le roulage au point d'attente et après une bonne dizaine de minutes de patience (plusieurs jet étaient au décollage et en approche) on décolle !

Météo parfaite, si ce n'est quelques voiles d'altitude, le vent est très calme ce qui nous vaut un voyage très paisible au milieu des montagnes nous menant au lac de Thoune par le col de la Gemmi (passage vers 10'000ft).

 

IMGP2993.JPGAperçu du col de la Gemmi (à droite)

 IMGP2998-copie-1.JPGAvant le passage du col, dernier coup d'oeil à notre belle vallée du Rhône :)

 

IMGP3013.JPGUne fois le col franchi, descente sur le lac de Thoune

 

IMGP3014.JPGOn se dirige en direction de Thoune avant de virer vers la gauche

 

Afin de mieux profiter du paysage, nous descendons à 5500ft et après une petite boucle sur Thoune on continue en direction d'Interlaken et de Meiringen (2 aéroports militaires). Les fréquences radio sont calmes, nous entendons juste quelques infos de la part d'autres avions pour nous signaler leur position (nous faisons de même, bien sûr).

Une fois Meiringen passé, on vire à gauche vers une petite vallée en direction de Kägiswil.

IMGP3021.JPGQuelques nuages d'altitude, des cirrus ou alto-cirrus si mes cours météo ne me font pas trop défaut...


IMGP3040.JPGKägiswil se situe au bout du 2ème lac


On se met sur la fréquence radio de l'AFIS où une personne nous informe du vent et de la piste en service. Cette info nous évite donc de faire un circuit de reconnaissance au dessus du terrain et on peut ainsi arriver directement par une longue finale en 03.

 Atterrissage "pas si mal" sur une piste un peu bosselée et bien plus courte que celle de Sion (690m au lieu des 1800m de Sion), mais tout se passe pour le mieux et après être remonté la piste on parque notre avion sur le parking en herbe.

IMGP3049.JPG

 

On paie notre taxe par l'intermédiaire d'une petite enveloppe dans une simple boite aux lettres (19.-- la taxe) et partons en direction de "la ville" (ou plutôt du village) afin de trouver un restaurant, en essayant de suivre les conseils plus ou moins compréhensible de la population locale.

Après une dizaine de minutes de marche, on tombe sur une très sympathique pizzeria. L'accueil est très chaleureux et les pizzas excellentes ! Un endroit à recommander à tout pilote qui se rend à Kägiswil ! (heu oui car en fait je vois pas trop d'autres raisons d'aller par là-bas... :S)

Après une ptite marche-retour-digestive, on retrouve notre HB-KEE qui nous attend sagement dans son petit bout de prairie, proche de la non moins somptueuse ancienne tour de contrôle :-).

 IMGP3047.JPG

IMGP3048.JPG

Re-visite prévol, on embarque en inversant la place de pilote et de copi et on démarre! Petit regard soucieux vers une famille de cyclistes qui trouve marrant d'emprunter la piste pour faire leur ballade au soleil (ils finiront par sortir 300m plus loin par une ptite route latérale). On annonce l'alignement à la radio, on s'aligne et on décolle, direction le lac des 4 cantons.

IMGP3052.JPGOn approche de Lucerne


Le paysage est magnifique malgré une légère brume qui avec la luminosité de mi-journée ne facilite pas la prise de photos mais nous pouvons tout de même profiter d'un très beau panorama. Nous survolons le lac près de Lucerne, nous prolongeons direction un autre lac (je sais plus son nom) et nous revenons sur nos "pas" en direction de l'aéroport de Buochs sur la fréquence duquel nous étions resté afin de signaler notre présence.

C'est une fréquence assez particulière car l'aéroport de Buochs dispose de 2 routes qui traversent la piste et les pilotes voulant se poser doivent délancher les barrières fermant le passage à ces routes par l'intermédiaire de la radio. Une succession de "cliques" sur le bouton de la radio provoque la fermeture de ces barrières, suivie de la confirmation orale par une voix enregistrée, nous avertissant que la barrière se ferme pour 2 minutes.

 IMGP3057.JPG

IMGP3070.JPG

IMGP3071.JPG

 

Comme un appareil était vraisemblablement en train de faire des tours de pistes, toutes ces manipulations encombraient passablement la radio et ça devenait presque pénible. Heureusement ça n'a pas duré et alors que nous nous enfoncions dans les Alpes en direction d'Andermatt, nous avons profité pour quitter cette "bruyante" fréquence radio.

 

Après avoir rejoint l'altitude de 9000ft, nous nous dirigeons vers le col de la Furka, pour rejoindre la haut-Valais. S'ensuite une belle descente de la vallée du Rhône jusqu'au Glacier d'Aletsch où là nous profiterons d'admirer ce beau glacier en faisant un petit détour pour finalement reprendre la vallée et terminer par une longue finale sur la piste 25 de Sion.

 IMGP3091.JPGLe col de la Furka 

 

Retour au parking où nous abandonnons notre avion.

Alors que nous étions en train de revenir au bureau de l'aéro-club, nous avons (malheureusement) croisé un camion qui ramenait le bimoteur accidenté la veille sur une crète du val d'Annivier.Et je peux vous assurer que ce n'était pas beau à voir...


Cet accident nous a tous un peu marqué car non seulement il se produit non loin de chez nous, mais encore il se produit alors que les conditions de vols sont idéales, une visibilité parfaite, un vent quasi nul, bref, ceci renforce l'incompréhensibilité de la situation. Des rumeurs parlent de défaillance physique du pilote, d'autres de mauvaise interpértation du trajet dans nos petite vallée par rapport aux performances de ce bi-moteur, mais bien sûr, cela reste des rumeurs et nous attendrons le rapport officiel avant de nous prononcer.

Néamoins ce malheur permet de se rappeler que nous sommes bien peu dans les airs, qu'un accident/drame est bien vite arrivé et que si nos montagnes sont si belles, elles n'en sont pas moins dangereuses !


Du côté de mes prochains vols, j'ai un vol d'Alpes programmé pour le week-end prochain. Au niveau des destination à découvrir, je garde comme future aventure l'aéroport de Champéry en France et bien évidemment une descente sur la côte d'Azur (voir la Corse !) pour tout bientôt !

 

Fly safe !

Publié dans Vol réel

Commenter cet article